La Cathédrale

Quartiers:
7

Internautes

La Cathédrale

La Cathédrale

“Où est Quasimodo? Esmeralda? Ah bon, ce n’est pas Notre Dame de Paris? ça y ressemble pourtant... “ La magistrale façade gothique intrigue en effet de nombreux visiteurs, mais bien avant même l’édification du fronton ogival cette cathédrale était déjà impressionNantes:

“On dirait une forteresse, soutenue par des arcs/Qui monte à une hauteur stupéfiante.” C’est en ces termes que Venance Fortunat, évêque de Poitiers et poète chrétien du VIème siècle, exprime son admiration pour la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Nantes. Et ce monument apparaît d’autant plus fascinant quand en on connaît l’histoire mouvementée: en observant cette haute façade finement ciselée qui diffuse tant d’harmonie, qui pourrait se douter que la construction de cette cathédrale s’est déroulée sur un demi siècle, et a été précédée de plusieurs édifices, tour à tour détruits? Tout commence avec l’arrivée au III ème siècle de celui qui allait devenir le premier évêque de Nantes, Saint-Clair: venu de Rome, il détient un clou qui provient, selon la légende, de la croix de Saint-Pierre. Ainsi, pour consacrer la relique, il fait donc construire un oratoire qu’il dédit à Saint-Pierre et à Saint-Paul...autour duquel sera ensuite édifiée, au VIème siècle, la première cathédrale par l’évêque Evhémérus II. Le monument richement décoré fut achevé et consacré par son successeur St Félix. Or, ce lieu somptueux se convertit en cible de choix pour les envahisseurs normands aux IX et Xème siècle, qui la pillent et l’incendient. Les travaux de restauration et de renforcement des défenses commencent à l'initiative de l’évêque Foucher, mais ne sont que réellement efficaces une fois que Nantes fut totalement libérée en 940: à partir de ce moment-là, l’évêque Octro est alors chargé de la restauration de la cathédrale. Cependant, sa cupidité le poussant au pillage, il est renvoyé et les travaux ne se poursuivent que réellement au XIème siècle, dans un style roman et avec la construction d’une crypte.  Au milieu du XVème siècle, la prospérité économique de la région encourage la réfection du monument dans un style gothique, et les travaux ne se terminent qu’au XVIIIème siècle. Lors de la Révolution française, la cathédrale sert d’écurie, d’arsenal et de tour d’observation militaire grâce à une tour en bois de 10 mètres de hauteur édifiée sur la tour sud.

Et comme si cette histoire rocambolesque ne suffisait pas, l’intérieur de la cathédrale regorge de trésors: à l’entrée près de l’orgue, on aperçoit les sculptures des principaux fondateurs_ les pionniers St Félix, St Clair, et les médiévaux Jean de Malestroit et le duc Jean V_. En levant la tête, on découvre les flamboyants vitraux modernes, oeuvres de Jean le Moal et Anne le Chevallier. Et puis sur la droite, on admire le tombeau François II et de Marguerite de Foix; commandé par leur fille Anne de Bretagne, il est orné de statues d’angles représentant les allégories des 4 vertus cardinales: la Prudence, la Tempérance, la Justice et la Force Morale. A gauche, on remarque le cénotaphe du général de Lamoricière, edifié pour rendre hommage au militaire nantais qui rendit service à l’armée papale. Témoin d’une richesse patrimoniale immense, la visite de Nantes ne peut se faire sans entrer dans la cathédrale.

 

INFORMATIONS PRATIQUES: 7 impasse Saint-Laurent 44000 Nantes

HORAIRES D'OUVERTURE:

  • En été : de 8h30 à 19h
  • En hiver : de 8h30 à 18h
Quartiers: